Ces faits inouïs que vous ignorez sur la coiffure d’une femme

English version

Saviez-vous que chaque coiffure révèle une histoire unique? Je dois avouer que je n’étais pas consciente de ce fait. À priori, je voulais me lancer dans la création d’un blogue qui porte sur les pressions socioculturelles et religieuses qui forcent les femmes à se conformer à certains looks, à certaines coiffures.

Chemin faisant, j’ai amené une discussion sur les coiffures et la liberté de la femme, car on entend assez souvent que certaines religions ou cultures obligent les femmes à se voiler les cheveux tandis que dans d’autres sociétés des femmes se couvrent les cheveux pour adopter de nouvelles modes. D’un autre côté, au Brésil, en République Dominicaine, ou dans d’autres pays d’Amérique Latine, on accorde beaucoup d’importance à la coiffure au point que certaines femmes se sentent obligées d’avoir les cheveux lisses pour décrocher un travail.

Encore aujourd’hui, les femmes aux cheveux blonds essaient de prouver qu’elles ‘ne sont pas idiotes’. Malgré tout, il existe un grand pourcentage de femmes blanches qui se teignent les cheveux en blond. Une recherche affirme que les femmes blondes sont plus susceptibles d’attirer le sexe opposé alors que les brunettes sont vues comme compétentes, et arrogantes, et les femmes aux cheveux roux sont perçues comme des femmes féroces.

Cela pourrait-il expliquer l’avènement de la tendance des cheveux teints en blond?

Dans la même perspective, un article dans The Guardian a comparé les cheveux des femmes occidentales au port du voile. On a lancé dans l’article que les occidentales dépensent beaucoup d’argent et d’énergie en soin de cheveu. Ainsi, la chevelure féminine est présentée comme un enjeu féministe où l’on prétend que les femmes déploient autant d’efforts pour bien prendre soin de leur chevelure en vue de plaire aux hommes.

Le port du voile serait-il une forme de pouvoir masculin ou pression religieuse qui contraint les femmes musulmanes à la soumission?

Il est donc clair que plusieurs idées fausses circulent sur l’apparence des femmes. Au même titre que le port du voile est vu par certains comme un signe de soumission, les femmes aux cheveux blonds sont perçues comme des gens stupides et celles aux cheveux roux comme des femmes violentes.

VO-Ultimate-COLLAGE1
Des femmes qui portent fièrement leurs coiffures de choix

Dans la même lignée, la popularité du mouvement ‘cheveu nappy’ amène une nouvelle dimension au sujet. Ainsi, certains affirment qu’une femme à la peau noire qui porte les cheveux lisses ‘renie son identité’. On entend aussi des gens parler d’une curiosité morbide entourant les ‘cheveux naturels’.

Ce qui me surprend surtout, c’est à quel point une simple coiffure peut être significative. J’ai ainsi appris que les femmes teignent leurs cheveux, adoptent différents coupes de cheveux et styles de coiffures pour des raisons diverses. J’ai collecté le témoignage de plusieurs femmes dans différents pays. J’étais loin de me douter du résultat.

Il ne s’agit pas seulement de styles ou de looks. Pour certaines, c’est une question d’identité culturelle, d’acceptation de soi. Pour d’autres, une nouvelle coupe de cheveux peut signifier se sentir bien dans sa peau. Pour certaines femmes, il est question de leur santé physique et mentale.

Il y a eu une telle diversité dans les réponses que j’ai cru bon de pousser l’idée plus loin. C’est ainsi que j’ai transformé le blog en un projet qui s’étale tout au long du mois de mars, Mois de l’histoire des femmes pour parler d’identité culturelle et de liberté à travers la relation que les femmes entretiennent avec leur chevelure. En revanche, d’autres femmes vont se joindre à la discussion.

L’objectif principal est d’encourager une conversation sur les raisons qui amènent une femme à adopter certains looks, certaines coiffures. Ce n’est ni sage ni intelligent de critiquer l’autre avant de pouvoir se mettre à sa place ou d’en apprendre un peu sur l’histoire de cette personne.

Voici ces femmes pour lesquelles la coiffure est très significative.


Marie-Ange11_DocS_12
Marie-Ange Magloire

Interprète et traductrice de profession, bibliophile, amante de musique et de culture, Marie-Ange se délecte de la nature, de la beauté et de l’énergie positive. Elle raconte sa relation avec les coiffures en tant que femme noire vivant en République Dominicaine.

Généralement, on disait dans mon entourage que les cheveux crépus étaient ‘’de classe inférieure, peu attrayants, peu hygiéniques et non professionnels’’. Ce message ne répondait pas à l’idée que j’avais de mes cheveux. J’ai donc ressenti le besoin de garder mes cheveux à l’état naturel pour montrer leur beauté et générer la compréhension. Certains m’ont lancé dans la rue : ‘’allez coiffer votre niche’’. Ainsi, j’ai eu souvent l’impression que le fait de garder mes cheveux à l’état crépu était un acte de résistance.

 Accédez ici à cette histoire incroyable.


Rachel Frédérique Bruno

Originaire d’Haïti, elle est médecin, mère, sœur et une fille attentive qui vit aux États-Unis, où elle poursuit des études de second cycle en santé publique. Rachel est une vraie adepte du mouvement ‘cheveu naturel’ qui prône le droit des femmes de choisir.

Je pense que le plus important pour une femme, c’est de s’aimer et s’accepter entièrement. Pour certains, il peut s’agir d’avoir les cheveux naturels; pour d’autres la permanente ou encore le crâne rasé. Pourvu qu’il s’agisse de sa volonté et que la femme se place au centre de sa décision.

Cliquez ici pour accéder à ce témoignage poignant.


Carolina Eichler1Orchid
Carolina Eichler

Carolina est une mère, une avocate et une femme qui réfute fortement l’idée d’un standard de la beauté. Pour cette résidente de Rio de Janeiro au Brésil, chaque femme est unique en son genre.

Puisqu’il existe une grande diversité ethnique et culturelle au Brésil, chaque femme change de look selon sa culture et son groupe social. En réalité, il n’existe aucun standard de beauté. Chaque femme est unique et a ses propres caractéristiques.

 Retrouvez cette histoire inspirante ici.


Lucette Gabrielle Joseph_Aqua
Lucette Gabrielle Joseph

Lucette est une experte en voyage, une mère et une femme qui s’oppose fermement à l’idée d’un standard de beauté. Elle vit présentement en Floride, aux États-Unis.

Pour moi, mes cheveux sont une extension de ma personnalité. Ainsi, je fais de mon mieux pour les garder propres et bien coiffés en tout temps. J’adore mes cheveux.

Accédez ici à ce beau témoignage.


Bing Yao
Bing Yao

Bing est une professionnelle de la communication et une auteure chinoise qui vit à Mississauga,  Ontario, Canada. Pour elle, les femmes doivent être libres de coiffer leurs cheveux comme elles le désirent, avec cependant, un petit bémol.

Je ne change pas souvent de coiffure. Je change mon look seulement quand je le considère approprié. La vie est assez difficile comme ça; pourquoi ajouter les difficultés de gestion des cheveux longs.

Retrouvez la suite de cette histoire captivante ici.


Bélinda Ulysse
Bélinda Ulysse

Belinda est une professionnelle en marketing qui estime que la coupe de cheveu va de pair avec la coupe de vêtement. Elle vit à Petionville, en Haïti.

Mon look dépend de mon choix de vêtement, car je pense que chaque tenue nécessite une coupe de cheveu qui va avec. Je me sens bien quand je change de coiffures parce que c’est un signe de ma personnalité, de ma position professionnelle et de l’image que je veux projeter.

Voyez son témoignage excitant ici.


Magdalena Lazare
Magdalena Lazare

Magdalena est un mannequin et une étudiante universitaire qui vit à New York City, aux États-Unis. Elle parle de son cheminement dans le monde du mannequinat à travers la coiffure.

La vie, c’est de vivre et d’aimer. Il ne s’agit pas de se juger les uns les autres à propos du meilleur type de cheveux. Il s’agit de nous accepter entièrement et de s’accepter les uns les autres tels que nous sommes avec nos choix de coiffures ou tout autre choix personnels. Du moment que nous ne blessons pas les autres, nous devons être libres de faire tout ce que nous désirons.

Apprenez-en plus sur cette histoire inspirante.


Miguelita Dupin
Miguelita Dupin

Miguélita est une politicienne, une mère, une infirmière et une défenseuse de la cause des femmes noires. Elle vit présentement en Floride, aux États-Unis.

Les femmes noires ont souvent peur d’embrasser leur différence identitaire et sont inspirées par des choix et des looks imposés par d’autres. C’est une fausse idée de la beauté.

Cliquez ici pour voir la suite de ce témoignage passionné.


Olga Nkuba
Olga Nkuba

Olga est une professionnelle en marketing et une femme d’affaires canadienne, propriétaire de l’entreprise Argeny. Cette adepte des cheveux ‘nappy’ croit fermement au lien indescriptible entre les coiffures et l’identité culturelle.

Je change de coiffures tout comme je change de vêtement… Les gens peuvent s’exprimer à travers les tenues qu’ils portent. J’aime utiliser ma coiffure pour exprimer mon point de vue.

Lisez plus sur ce témoignage saisissant ici.


Rhodie Lamour
Rhodie Lamour

Rhodie est actrice, mannequin et propriétaire de l’entreprise Asesora de Imagen située à Santo Domingo en République Dominicaine, où elle réside présentement. Elle y raconte une histoire des plus touchantes qui peut faire couler des larmes aux yeux.

 J’ai décidé d’ouvrir mon entreprise de conseiller en image en vue d’aider les gens à s’accepter pour ce qu’ils sont (Afro, Caucasiens, Espagnols…) et à être fiers d’eux-mêmes. À l’époque, ma fille avait 4 ans et commençait déjà à être victime d’harcèlement lié à la couleur de sa peau. C’est à ce moment que j’ai décidé d’adopter les cheveux naturels.

Découvrez l’histoire poignante ici.


Rose-Lourdes Saint-Vil
Rose-Lourdes Saint-Vil

Rose-Lourdes est une professionnelle en administration et une femme d’affaires. Selon elle, une femme doit être libre de choisir le look dans lequel elle se sent bien. Par contre, sa relation avec les coiffures est des plus uniques.

J’aime changer mon look, car je me sens plus féminine et bien dans ma peau quand je le fais. Cependant, j’ai aussi adopté le look naturel parce que mon médecin me l’a aussi conseillé.

Retrouvez cette histoire excitante ici.


Sara Lazare
Sara Lazare

Sara est une mère dévouée et une professionnelle en santé qui vit à New York aux États-Unis. Elle soutient fortement que les femmes doivent être libres de choisir leurs looks sans aucune pression extérieure. Elle le raconte sur un ton passionné et très direct.

Je considère la chevelure comme une couronne, la seconde chose que l’on remarque après votre visage. Elle peut représenter le genre de personne que vous êtes… Il n’y a rien comme la liberté… la liberté de choisir comment vous voulez vous coiffer sans aucun jugement.

Pour en savoir plus, visionnez ce témoignage impressionnant ici.

Published by

Katia Ulysse Saint Vil

Mom, Political Communication professional, blogger, I am nonetheless just someone who likes to think, dig, analyze things, and share her findings with the world. I am also a true believer in the "better-world" philosophy, so I am trying to do my part towards this end.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s